Il y a des moments


DSC_0039-1x2000S

Bordeaux – Jardin-Public – Août 2014

Il y a des moments où tout s’en va
Où la vie vole en éclats
Le feu couvait sous les cendres
Depuis des années sans surprendre

Sur ce qui se passe aujourd’hui.
Les évènements sont dans cet étui
Suspendus au bon vouloir du temps
Où se cognent tous les sentiments

Dans cet océan de douleurs et de souffrances
Endurées longtemps avec clairvoyance.
Voilà que le bout du chemin se dévoile
Ce n’est pas Salomé qui danse avec ses voiles

Mais une nouvelle vérité, un nouveau chemin
Dans les trois mois à venir pour écrire demain
En respirant enfin
En toute liberté.
07-07-2015

© G.Poésies

11 réactions sur “Il y a des moments

  1. Bonsoir Roberte,
    Il y a les aventures avec ma retraite et l’administration belge qui m’en ont encore fait des belles, pour un courrier reçu hier, et où sincèrement ils se moquent de nous, comme en France d’ailleurs. Heureusement que je m’y suis prise en 2013, et que le dossier est reparti en mai 2015 jusqu’à ces derniers temps, où sincèrement, ils se mélangent les pinceaux. J’avais écrit que je ferais un article à ce sujet de tous ces démêlés. Mais….. ? Cela me fatigue d’écrire. Et tu sais combien je suis bavarde.
    Sinon, d’après ma réponse à Peter, épreuves à venir certes, car je me méfie, comme c’est pas possible, même si accord il y a. Comme je ne suis pas dans mon pays, je ne me sens pas du tout à l’aise vis à vis de l’administration, pas du tout identique qu’en Belgique jusqu’au Code Civil. Et oui, mon amie Bruxelloise a été étonnée des dispositions prises et qui ne sont pas les mêmes qu’en Belgique. Ce qui veut dire, que je dois faire un budget, compter, etc….et puis il y a toutes les aides en France, que nous avons aussi en Belgique. Comme la demande d’un logement social. On verra bien. J’ai envie de reprendre la peinture, j’ai envie de me retrouver à la campagne mais dans un petit bourg, où il y a des chemins, des ruisseaux, de la nature. De quoi faire mes courses facilement, etc… je ne suis pas citadine dans le fonds de l’âme, mais j’aime me rendre dans les associations existantes ou bien le lieu le plus important, une bibliothèque. 🙂
    De gros bisous et à bientôt sur tes poèmes de ❤

    • Bonjour Roberte,
      Mais oui, je comprends ta remarque. Et dire que j’en suis à la dernière ligne droite et à l’envoi du RIB à Bruxelles. Mais bon, heureusement que je suis en avance, puisque j’encaisserai mon premier versement de retraite que fin septembre, soit à terme échu. Autrement dit entre le 23 août et le 31 août l’état Belge met dans sa poche le prorata de ma retraite. Pfff !!! pas de petits profits n’est ce pas ?, c’est déjà comme avec les banques et leurs agios. J’ai relevé vis à vis de l’employée qui n’y peut rien, elle bosse. Mais tout de même je l’ai fait remarquer. D’après mon amie Bruxelloise, elle n’a pas vécu tout cela, vivant sur le territoire Belge. Je suis très bien à Bordeaux, sauf que les loyers sont très chers. Je rêve de ce que j’ai écrit, ce n’est pas pour cela que les rêves se réaliseront. 🙂 Mais qui sait ? 🙂 J’ai des envies d’envol comme c’est pas possible, à un tel point qu’inconsciemment hier matin je suis tombée….bon je vais écrire un article, mais je suis encore dans les vaps, puisque j’ai atterri aux urgences avec un soupçon de nez cassé. Mais non fort heureusement. Sauf que là, si tu voyais ma trombine, à faire peur… et de se dire : Mince elle s’est fait tabassée la pauvre, alors que nenni, c’est ma célèbre distraction et ma gourmandise qui en sont responsables 😉
      Mon mari a eu sa version, qui est très sensée 🙂
      Bisous et passe une bonne journée dans ton coin géographique.
      A bientôt.

    • En lisant ma réponse à Cath, tu comprendras un peu mieux ce que mon poème voulait dire.
      J’avais envie de mettre des mots ce jour là. Difficile à trouver, à exprimer, alors que d’habitude ils viennent spontanément lorsqu’il s’agit de légèrement et non d’affectif. Je mettrai d’autres mots ou poème si le besoin s’en fait sentir, ou bien si cela se présente. J’avais envie de partager ces mois à venir et qui me font plonger dans les méandres des lois françaises, ce que j’avais déjà fait auparavant en passant par une association spécialisée dans ce domaine. Toutefois, les choses concrètes maintenant ont été mises en route. Je vis au présent comme je l’ai fait bien souvent dans le passé. Il chante, il siffle. Comme nous sommes d’accords pour signer cette convention par consentement mutuel, c’est vraiment devenu facile, alors qu’en Belgique c’est encore plus facile via notaire. Ici cela reste l’avocat, à trouver le moins cher possible pour juste déposer un document au Tribunal de Grande Instance, sincèrement, la profession exagère pour les coûts. Mais cela je le savais déjà.

      J’ai beaucoup de choses à faire. 🙂
      Et en premier lieu, recevoir le w.e. prochain mon petit-fils Belge avec sa maman qui passent par ici en revenant de Lacanau. Et c’est en ce moment ce qui occupe le plus mon esprit, sauf ce qui m’est arrivé ce matin, où là j’ai un peu mal partout….. 😀
      J’écrirai un article à ce sujet 🙂

  2. je ne sais que dire, il faut faire pour le mieux pour acceder au bonheur, mais il y a des epreuves avant a traverser, et bon quant il faut les traverser c’est pas facile, les amis peuvent t’aider a te tenir la main, à te soutenir sur ce chemin caillouteux ou boueux ou dangereux ou il pleut souvent des larmes, mais tu vas voir, cela va être magnifique ta vie

    • Bonsoir ma Julie,
      Tu es gentille de passer. Dans la vie réelle je suis seule, étant solitaire de nature, et mon fils est à l’étranger, mais je puis compter sur lui. Sinon, il y a les amies virtuelles, il y a la ville où j’habite pour le moment. Et puis j’ai des projets à long terme de
      construction 🙂
      Les larmes je les verse depuis au moins trois années, alors à ce jour, j’essaie tout de même de regarder la nature, de voir ce qui se passe aussi ailleurs chez plus malheureux que soi. Je sais que tu es là Julie, comme j’ai été là déjà pour toi 🙂 Merci pour ton soutien généreux. Tu es une bonne personne avec un grand <3, zut celui-là est trop petit 🙂

      Je t'embrasse affectueusement.

    • Bonsoir Mandrine, et merci de ton passage.
      J’espère que tu profites bien de tes séjours agréables et qui te changent les idées, car tu en as bien besoin 🙂
      A propos, ce genre de poésie, je les mettrai par la suite chez filamots où c’est plus adéquat. Ici ce sont des photos, et puis d’autres blablas…..blablas….. ou bien de l’entraide. Je ne t’oublie pas non plus. Personne d’ailleurs, même si je suis assez absente de mon pc.
      Je viendrai bientôt chez toi aussi.
      Gros gros bisous à toi. Et beaucoup de courage également.
      Je pense à toi avec toute mon amité et de tout ❤
      Geneviève

C'est gentil d'y avoir pensé, merci.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.