Ramses Shaffy en – et Liesbeth list – Vivre -Laat me

J’avais par hasard entendu cette vidéo et aimer l’écouter quant aux paroles, à la musique et à l’interprétation très personnelle.
C’est curieux que j’aie retrouvé dans mes articles en attente (depuis le 28 mai 2015) justement aujourd’hui cette vidéo, alors que cet artiste est décédé hier en 2009. Hasard diraient les uns, synchronicité les autres.

Moi qui ai vécu sans scrupules
Je devrais mourir sans remords
J’ai fait mon plein de crépuscules
Je n’devrais pas crier « encore »
Moi le païen, le pauvre diable
Qui prenait Satan pour un Bleu
Je rends mon âme la tête basse
La mort me tire par les cheveux

Vivre, vivre
Même sans soleil, même sans été
Vivre, vivre
C’est ma dernière volonté

Ik zal m’n vrienden niet vergeten
Want wie me lief is blijft me lief
En waar ze wonen moest ik weten
Maar ik verloor hun laatste brief
Ik zal ze heus wel weer ontmoeten
Misschien vandaag, misschien over een jaar
Ik zal ze kussen en begroeten
Komt vanzelf weer voor elkaar

Laat me (vivre) laat me (vivre)
Laat me m’n eigen gang maar gaan
(Même bancal, même à moitié)
Laat me, vivre, vivre laat me
Ik heb het altijd zo gedaan

Je vois de la lumière noire
C’est ce qu’a dit le père Hugo
Moi qui ne pense pas à l’histoire
Je manque d’esprit d’à-propos

Voorlopig blijf ik nog jou zanger
Jouw zwarte schaap, je trouwe fan
Ik blijf nog lang, en liefst nog langer
Maar laat mij blijven wie ik ben

(Vivre) laat me, (vivre) laat me
(Quand faut y aller, il faut y aller)
Laat me m’n eigen gang maar gaan
Laat me vivre (vivre) laat me
Ik heb het altijd zo gedaan

(Vivre) Laat me, (vivre), laat me
(en plein soleil en plein été)
M’n eigen gang maar gaan
(Vivre) Laat me, (vivre) laat me
C’est ma dernière volonté

Ik heb het altijd zo gedaan
Laat me

Ramses Shaffy, né le 29 août 1933 à Neuilly-sur-Seine et mort le 1er décembre 2009 à Amsterdam, est un chanteur et acteur néerlandais.

Il était le fils d’une comtesse polonaise d’origine russe et d’un diplomate égyptien1. À six ans, à la suite de la tuberculose de sa mère, il est confié à une tante habitant à Utrecht aux Pays-Bas. Il est ensuite confié à une famille adoptive de Leyde qu’il refusera de quitter pour rejoindre sa mère.

Ses chansons les plus connues sont Sammy (1966) et Laat me (1978).

4 réactions sur “Ramses Shaffy en – et Liesbeth list – Vivre -Laat me

C'est gentil d'y avoir pensé, merci.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.