Photo du jour – Tandem


Tandem de location. Habituellement, les scooters sont à une personne

Toujours et Jamais étaient toujours ensemble, ne se

quittaient jamais. On les rencontrait dans toutes les

foires. On les voyait le soir traverser le village sur un

tandem. Toujours guidait, Jamais pédalait. C’est du

moins ce qu’on supposait !

Ils avaient tous les deux une jolie casquette : l’une était

noire à carreaux blancs, l’autre blanche à carreaux noirs.

A cela on aurait pu les reconnaître ; mais ils passaient

toujours le soir et avec la vitesse…

Certains d’ailleurs les soupçonnaient, non sans raison

peut-être, d’échanger certains soirs leur casquette. Une

autre particularité aurait dû les distinguer : l’un disait

toujours bonjour, l’autre toujours bonsoir.

Mais on ne sut jamais si c’était Toujours qui disait

bonjour, ou Jamais qui disait bonsoir, car – entre

nous – comme ils étaient toujours ensemble, ils ne

s’appelaient jamais.

Paul Vincensini

Paul Vincensini né en 1930, à Bessans, d’un père corse et d’une mère savoyarde, et mort le 10 novembre 1985, est un poète français.
Alors qu’il était encore maître d’internat, Vincensini découvrit la poésie d’Alain Borne. Ce fut le début d’une intense amitié et d’une collaboration entre les deux hommes qui dura jusqu’à la disparition accidentelle d’Alain Borne en 1962. Dès lors, Vincensini ne cessa de multiplier les actions pour faire connaître le poète disparu, signant entre autres l’ouvrage qui lui est consacré dans la collection « Poètes d’aujourd’hui » chez Seghers. Sans doute peut-on dire que sans Vincensini, cofondateur avec Michel Rouquette du « Centre Alain-Borne », ce poète méconnu, aurait conservé sa grande part d’ombre.

Professeur de lettres et d’italien, Vincensini fut, sa vie durant, un propagandiste de la vie poétique, organisant et multipliant les manifestations, rencontres avec les poètes, spectacles et festivals poétiques, n’hésitant pas à se lancer lui-même dans des aventures éditoriales en créant les « Poèmes-missives » et le « Club du poème » qui publiera une quarantaine de titres. Mis à disposition par l’éducation nationale, Paul Vincensini accomplira un travail énorme de vulgarisation de la poésie dans les milieux scolaires, les associations, les organismes dépendant d’autres ministères que le sien. Il est aussi, avec Jean Pietri en 1982 le fondateur de la « Maison de la Poésie d’Avignon ».

Ses compositions personnelles, mélange de cocasserie, d’ironie et d’absurde, apparaissent comme un gigantesque pied de nez au mal être et au tragique existentiel.
Des sites internet lui sont consacrés :
http://www.paulvincensini.com
http://verlaine06.chez-alice.fr/

35 réactions sur “Photo du jour – Tandem

    • C’est ce qu’en effet beaucoup de personnes m’ont dites. Perso, j’ai été très étonnée, c’était une première pour moi aussi. Et quel hasard, en sortant du petit immeuble.

  1. Joli cliché insolite qui profite de l’absence de profondeur de la photo en 2 dimensions.
    Et puis cette couleur pimpante sur ce fond unis et … triste !👍
    En communication « gestion des conflits » , on n’apprend à éviter d’utiliser « toujours  » et « jamais  » qui sont sources de polémiques dans un dialogue . Mais dans la sphère poétique, tout est permis ! 😉

    • Bonjour,
      Pour le fond, la ville de Bordeaux offre certaines de ces fonds de pierres de maisons, qui sont tristes, c’est comme cela. D’où le fait que la couleur pimpante au final ressort très bien et m’a fait un fameux clin d’oeil.
      La poésie n’est pas de moi. Comme l’auteur est décédé, les plaintes seront à adresser à son esprit 🙂
      La poésie (na !) haha !!! effectivement nous a déjà offert dans le passé ou le présent de nombreuses libertés. Je respecte ce que les artistes nous offrent. Merci pour votre passage 🙂

    • Bon mardi Stéphane. Et bien moi non plus. Il y aurait d’ailleurs sur cette photo, une illusion d’optique appelée parallaxe. J’ai ensuite vérifié et avait que quelque chose n’allait pas, sans trop comprendre. Et puis, le sujet n’est plus visible, ici ou ailleurs. Nous sommes trois à être surpris de voir un tandem scooter. Je dois dite que cela me plaît beaucoup. Y a plus qu’à ajouter un side car et en avant l’aventure…. dans les rêves ? 😉

        • Je n’ai aucun mérite, c’est Cath un petit blog avisé qui m’a initié à « la chose ». Voir sa réponse dans les commentaires. J’ai trouvé le hasard hilarant et quel clin d’œil. Le sien a été plus avisé que le mien 😉😀

    • Merci à toi. 😄 Pas mal de diverses locations dans la ville de Bordeaux. Celles-ci fonctionnent avec un code-barre sur le 🛵 scooter. Ceux-ci peuvent donc se retrouver le long d’un trottoir si pas au milieu 😳. Bonne journée, ici dans la métropole il pleut. 😕 a+ 😉

    • Une erreur de parallaxe ❓ Un nouveau commando ❓😂 Désolée je ne sais pas ce que c’est. Mince une illusion aussi. Cela doit être vrai. Dis-moi tout, j’ai hâte de savoir. 🥰 Bises Cath.

      • Hi hi 😘
        La parallaxe, notamment en photographie, est un des élément qui permet d’apprécier la profondeur. L’erreur de parallaxe provient du fait de l’angle de visée/de prise de vue (d’observation) de l’observateur par rapport à l’objet visé/photographié . Suivant l’angle, la perception de la profondeur change, d’où erreur de parallaxe, d’où illusion d’optique ; là : un tandem avec 3 roues !!!
        Quand tu regardes attentivement la 3° roue arrière n’est n’est pas sur le même plan de profondeur que les 2 roues avant, et surtout la roue du « milieu » : le tandem marcherait drôlement en crabe LOL 😂.
        On a donc à faire à 2 scoot identiques garés légèrement en décalé et suivant l’angle de prise de vue cela fait l’illusion du tandem. Donc 👏bravo à la preneuse de vue illusuioniste !!! 😃
        J’espère que j’ai été assez claire …

        Gros bisousssssss
        Cath😘

            • Bon dimanche,Mais oui, tu as tout à fait raison. Effectivement, la roue du milieu semble être décalée par rapport à celle de devant et celle de l’arrière. Je pensais qu’il y avait quelque chose qui clochait ou bien que c’étaient mes yeux qui faisaient bing, haha !!!!
              Je ne peux pas imaginer que ces roues ne soient pas dans l’axe ?
              Là j’ai les sourcils qui se froncent. Mince, dès que j’en revoie un, boum, je vais vérifier l’illusion. Bises….. Gene

    • Bonjour Renée. Dès que je l’ai vu, j’ai dit tout haut dans le hall avant de sortir : « Oh, ça c’est amusant ! » en plus la couleur 😉. Je les avais déjà vu seul, en tandem trop drôle. Les vélos nous connaissons. 😉

    • Merci Claudie. 😊 Heureusement que dans mon sac, j’ai mon APN tout le temps avec moi. 😉. En plus en sortant, de l’autre côté du trottoir, trop drôle comme hasard. Ici il pleut à verse et chez toi un peu de neige ? Je viens d’entendre à la télé. Bonne semaine, enfin nous sommes déjà mercredi. Bises

C'est gentil d'y avoir pensé, merci.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.