Ras le bol ce matin


Bonjour les zami(e)s
Je n’ai quasiment pas dormi cette nuit, d’avoir l’impression, c’est mon ressenti, j’ai le droit, même si c’est du virtuel d’être rabrouée,  alors que mes réponses du moins les dernières ne sont là que par sympathie virtuelle, pour aider lorsque je lis qu’une personne n’est pas bien à cause de ce truc invisible auquel nous devons faire face.

Je m’exprime à ma façon, je suis Belge et je me dois de constater qu’entre le « parlage » Français et le « parlage » Belge nous n’avons parfois pas les bons échanges venant de ma part. Il est vrai que j’écris comme je m’exprime. Tant pis, je ne changerai pas. Je n’ai pas fait de hautes études, l’équivalent de mon bac pour chez vous, sans la philosophie. Je suis autodidacte (et je ne donnerai pas la marque de la bagnole). J’en suis très fière.

Pour revenir sur le sujet écrit dans le titre, moi aussi j’ai des bas qui ne sont pas nylons, avec la cellule invisible, et puis je rebondis. Pour l’instant je suis avec GG, chez qui je me trouve. Mon appartement à Blaye, loué, est quelque peu délaissé. Alors ce confinement à nous deux qui fut la cause avant la cellule de notre séparation, et bien il (le confinement) résiste bien, même très bien. Il m’arrive d’avoir des crises d’angoisses non pour moi mais pour GG qui comme l’autre jour s’est mis à tousser, à avoir une petite fièvre.
Nous parlons normalement de la mort, cela fait partie du programme de la vie. Je préfère encore la vie, et continuer à faire des projets lorsque cette saloperie sera derrière nous.

J’ai aussi des doutes sur la provenance soudaine de cette cellule invasive, exprimés sur le blog d’Aphadolie, qui, comme par hasard il y a deux ans, a mis un article où il était question d’une pandémie à venir.

L’OMS avertit que la mystérieuse « maladie X » pourrait être la prochaine épidémie mondiale

Nous sommes sur son blog lui et moi revenu sur ce sujet où j’ai écrit :  » Pourquoi il y a deux ans ? »
J’en ai aussi marre des médias Françaises, mais cela n’est pas nouveau. Alors ici j’écoute une fois par jour, et ou bien j’écoute rien, ou de la musique classique, ou une autre radio sur ma télé.
Je pense beaucoup aux personnes qui sont seules, des personnes de mon âge, ou malades, à la petite-fille de mon mari malade dans son lit avec de la fièvre, elle a dix ans. Et surtout à tout ce personnel soignant, les caissières, les gendarmes qui en ont marre, forcément il ne leur est pas donné de protection.

Et nous nous demandons, si le gouvernement nous dit bien tout. Ce dont je doute. Voir la série Tchernobyl pour laquelle j’ai écrit un long article sur ma tablette à mettre sur mon blog ou site. Je puis en douter, c’est même bon et sain. Je ne suis pas un mouton, cela suffit.

Il est vrai que la situation est anxiogène et j’ai fait une photo par téléphone mobile, d’un projet de masque avec une partie de soutien-gorge. Ma meilleure amie m’a envoyé un lien de chez Twitter où je ne suis pas inscrite, comme quoi une telle initiative avait déjà été prise par des infirmières et/ou aides-soignantes.

Il fait tout calme là et j’entends le chant printanier du merle et d’autres oiseaux qui reviennent sur le parking et dans les arbres à l’arrière des maisons. Notre appartement de 42m2 est à l’arrière. Les personnes qui me suivent ont déjà vu des photos de la belle rose trémière qui s’y trouvait et qui a été enlevée. Quel dommage.

Nous avons une Minouche que je ne promène pas à la laisse, brrrkkkk elle n’aimerait pas cela du tout. J’ai peur de sortir. Serait-ce dans l’air que nous respirons ? Alors c’est à pile ou face.

Toutefois, GG a le sens de l’humour comme chez https://blogoth67.wordpress.com/  et comme Minouche qui peut bien me faire rire en jouant au basket avec un morceau de carton avec moi.

Je modère oui j’essaie déjà dans l’aide chez WordPress avec @airodyssey qui comme moi est bénévole sur ce forum. C’est technique et cela change les idées.
Je modère aussi mes pensées et essaie d’être positive. Et ce matin, j’ai plus envie de l’être. Na !
J’avais mis un article sur les mots, une écriture personnelle qui me fait chaud au coeur, hier soir avant de me coucher et d’essayer de lire un policier. 😉

Aujourd’hui je vais sortir faire mes courses avec mon fichu papier à la noix. Ils n’ont rien d’autre à faire que cela au Gouvernement. Les politiques nous mènent en bateaux et nous racontent des salades. Surtout celle qui est son porte-parole et qui racontent du n’importe quoi sur les instituteurs ou les professeurs. Comment est-ce possible ?
Et nos masques que nous devons faire nous-mêmes ? Comme dit GG, c’est une question de pognon. Et oui, nous y voilà. Pas avoir voulu dépenser avant que cette cellule nous tombe dessus. Et maintenant si nous faisons quelques comptes : les lits d’hôpitaux, les respirateurs, et surtout les personnes qui s’en vont, irremplaçables. Nous ne sommes que du menu-fretins pour eux qui voyagent dans les hautes sphères de la finance et commencent déjà à penser à l’économie pour l’après avec des si. Pfff !!! Restons au présent.

Je pourrais encore continuer, mais j’arrête sur cette note humoristique. Promis, je n’irai pas promener mon chat à la laisse. J’ai presque soixante-dix ans et pourrai bientôt chez les zoziaux passer devant tout le monde tralalère au Lac à Bordeaux-Nord.
J’irai à pied, plus près. Pour me promener 😉

Geneviève Oppenhuis.

 

64 réactions sur “Ras le bol ce matin

  1. Bonjour, autant que possible maintenant, ce mot a pris tout son sens.

    Depuis longtemps j’évitais les infos, y en a assez sur Internet déjà. Mais un évènement a fait que je suis un peu plus intéressée. Un de mes fils a été contaminé, il nous l’a appris sur notre groupe Messenger « la famille ». Ce jour là j’ai pleuré toute la journée, je ne pouvais pas y croire. Je viens de raconter son histoire sur mon blog. 15 longs jours d’angoisse pour toute la famille et enfin un dénouement heureux, il est guéri ! Chaque jour il nous donnait des nouvelles sur Messenger, on n’osait imaginer le pire.

    • Bonsoir provençale, cette période a dû être longue et heureusement que nous connectés dans notre confinement. Tu as pu ainsi suivre l’évolution et voir l’heureuse évolution de cette maladie qui met le corps à rude épreuve. J’ai préféré pour une fois te répondre sur ton blog à ce sujet. Tu dois te sentir beaucoup mieux maintenant ? Et enfin te détendre et respirer.
      Bises et à bientôt 😗🌺☘️☘️☘️ Geneviève

  2. Coucou toi !

    Je laisse pisser le mérinos aussi… Je me mets dans ma bulle et je laisse aller, c’est une valse. On ne nous dit peut-être pas tout, mais tout savoir n’est pas toujours bon… On a déjà des cons de chez cons qui demandent à des infirmières/policiers de ne pas se garer dans leur rue, de ne plus habiter là parce qu’ils pourraient contaminer les autres… Depuis longtemps j’ai perdu toute espérance et le premier qui trouvera un vaccin contre la connerie fera fortune.

    Nous les Belges, on dit tout droit ce que l’on pense (met l’accent Bossemans ou Belemans aussi, ça marche). Au moins, pas de mauvaise surprise. On aime zievereer et zwanzer. Et s’il y a des klettes qui n’aiment pas, ben, qu’ils aillent al d’jôte !

    Alleï une fois, je te fais un gros kiss et souhaite le mieux pour toi et ta famille !

    • Coucou belette, C’est en effet Bossemans et Coppenolle avec Mme Chapeau. A faire pipi dans la culotte. « Ce sont les ketjes de ma strotje…. » cela me revient 😂. Tu me fais rire. Je viendrai mettre un extrait de cette pièce à mourir de rire. En plus c’est compréhensible. Je te fais une baise, oui oui c’est comme ça qu’on dit à Bruxelles. Portes bien et merci pour ton passage pour zwanzer.😂

      • Avant, je n’aimais pas Bossemans et Coppenolle, je ne comprenais pas. Puis les gens de la RTBF l’ont mise en scène, l’année après « le mariage de mademoiselle Beulemans » (ah que je n’aime pas ce garçon) et là, alleluia, je comprenais tout !! J’ai ri, enfin !
        — Un p’tit Porto, Mussolini ? (je me pissais dessus)

        De Warzée Jérôme faisait madame Chapeau… Là, le coup du lapin, le Jeffke, j’ai hurlé de rire.

        Oui, fais-moi une baise, seulement ! Notre ex-roi nous faisait des gros kiss, lui.

        Je zwanze beaucoup, tu sais !

        • En effet, tu me rappelles la suite, le mariage. Tu me fais rire belette en te lisant. Cela me rappelle de bons moments de télévision et de rediffusions qui faisaient carton plein. J’adore quand tu zwanze, cela me rappelle mes origines de naissance. Et surtout Bruxelles de l’époque. Après, il y a eu radio Contact j’avais trente ans, et ensuite Vivacité ça ce fut bien plus tard, pour ce qui concerne ce que j’écoutais à la maison,

          • Au départ, je ne comprenais pas tout, comme « ce n’est pas du speck pour ton bec », je ne savais pas que « speck » c’était « lard ». Ma mère achetait son lard à la boucherie, donc, emballage de la boucherie… Il a fallu que je monte à Bruxelles et achète du lard au supermarché (shame on me) pour capter en voyant l’appellation dans les deux langues !

            Radio Contact j’ai jamais trop aimé, je préférai et je préfère toujours Nostalgie. Vivacité j’aime bien.

            • Pour radio Contact, je te parle des débuts lorsqu’elle était encore une radio pirate. Il y eut des coupures, puis les auditeurs se sont mobilisés, que de la musique, pas de blabla. Plus tard tout a changé et j’ai abandonné ce qui devenait du traditionnel. Je fais court et il y’a eu vivacité. Quant à radio Nostalgie, oui ici en France avec radio classique.
              Ne n’est pas du spek pour ton bec, cela me rappelle que je disais cette phrase. 😀
              Il y a beaucoup de mots que j’ai oublié. Ce qui est marrant, lorsque je vais chez mon fils certains mots me reviennent naturellement. Cela fait rire mon fils qui embraye avec ma belle fille. Klet Mariette, cela se disait aussi. Pour dire, cela devait arriver. A la maison, j’étais entre trois cultures. Néerlandaise, Française et Bruxelloise. Les jurons de mon père cela valait « dix et une chasse ». Et ici en plus, c’est le bordeluche, mots typiques de Bordeaux, du S.O. Je me souviens lorsque je voyageais en France, j’allais à la boulangerie et je demandais un pain Français. J’ai vraiment dû m’habituer. C’est comme la couque au chocolat ou la couque suisse longue ou ronde. Ici après quinze ans j’ai encore du mal entre le pain aux raisins ou escargot. Dans le Nord de la France ils disent couque. Ce qui manque ici c’est le bon cramique ou le craquelin comme à Bruxelles. Nous mangions cela le dimanche matin ou des bons pistolets. La culture du pistolet toute une histoire. D’ailleurs ils ont plus du tout le même goût qu’avant. Le must c’était avec la main de le couper en deux et avec l’index d’aller chercher la mie toute fraîche et de la manger. C’était la tradition. Pendant longtemps et après que le boulanger ne les dépose plus, j’allais à pied les chercher moi-même. Je faisais cela même en vivant seule le matin. Un rite.

              • Oui, je me souviens d’avoir entendu qu’au départ, Contact était pirate ! Purée, ça remonte à loin. Dans mes souvenirs, je ne sous-entends pas que, comme un de mes anciens collègues, tu as connu les cacas de dinosaure sur les trottoirs ! PTDR (oups, je sors).

                La radio a bien changée… :/

                Culture wallonne à la maison, mon papy parlait wallon et je ne retenais que les gros mots… Je le parle moins bien, je dois réfléchir à mes mots, mais quand je croise l’un ou l’autre au bled et qu’il me cause en wallon, je comprend tout. Le pire c’est quand je dois traduire une blague à mon mari, en passant au français, on perd ce qui faisait le charme de la blague en wallon… Ou sa chute !

                Le coup de pain français…. je dois me discipliner lorsque je pars en vacances, et je me force à dire « une baguette » ! Les noms changent, je dois toujjours réfléchir et traduire dans ma tête ! Au moins, din l’chn’ord, ils causent un peu comme nous !

                La mie des pistolets !!!!! Ma soeur bouffait la mie des pains carrés, je ne te raconte pas quand on coupait le pain au matin, les trous dedans !! Puis elle s’est mise à bouffer les croûtes, là, tu te faisais des tartines sans croûtes… On a eu des baguettes vidées aussi… En France, est-ce qu’il connaissent seulement la mitraillette ? Z’ont même pas la sauce brasil ! On va les inviter chez nous, pour leur faire découvrir la vraie vie, nom de dieu !

                PS : tu dis « Les jurons de mon père cela valait « dix et une chasse ». Un rapport avec l’expression « En dat in a kas » = et ça dans ta caisse !

              • Chez moi pas de mots wallons. Je connais juste à Tournai où pour les pommes de terre il est pennetière, tu prononces comme le pen, sans le « le ». Oui ici la mitraillette se dit. C’est rentré dans la culture 🤓😅. Sinon, je comprend rien au Wallon et peu de dialecte flamand pour le « parlache » j’arrive à comprendre. Où je me marre c’est lorsque je parle avec mon petit-fils Néerlandais avec un peu d’accent, et lui me parle le Dworpiens de Dworp avec accent où je comprends quedalle. Les accents du Nord pour moi rien, ni leur vocabulaire régional. Pour les traductions c’est impossible, les saveurs sont alors perdues. En France avec tous les dialectes régionaux c’est pareil. Et j’adore écouter toutes ces traditions orales. Cela chante. Aux Pays-Bas, c’est pareil, le parler de Zélande, ne sera pas le même que celui de Rotterdam ou Amsterdam. Comme ici, la différence entre un Bordelais et un Toulousain. Proche et différent. Tu me fais rire avec le pain, c’est trop drôle les gourmands.
                La phrase « en dat in a kas » et ça c’est pour ta pomme. Mon frère parlait comme cela, moi beaucoup moins. J’ai un dictionnaire bruxellois de toutes ces expressions, je ne l’ai pas à Bordeaux. Cela rappelle de bons souvenirs. J’essaierai demain de te raconter l’histoire du Cécémel et la première fois que j’en ai commandé en toute innocence ds une galerie. Après j’ai tellement rit et il y a un lien sur le blog de blogoth67 à ce sujet qui ont découvert ce breuvage en allant à Bruxelles. Un endroit où j’aimais bien aller c’est à la mort subite, il y a très longtemps. Et as-tu mangé ce plat unique les schoesels ? J’avais dix-huit ans ans et j’ai eu la chance de manger encore le vrai aux alentours de la Place Anneessens. Ce bistrot a disparu. C’est un mélange d’abats, avec des morceaux de couilles de taureau. A la sauce madère. J’aime les rognons. C’était à goûter une fois.
                Et aller manger une soupe à midi à la Place du Jeu de Balle avec un pistolet avec ce qu’il y a dedans. J’ai pu faire connaître cela à GG il y a plus de 17ans. Assis sur des banquettes et cette fois là un accordéoniste. Tout ce qu’il fallait pour montrer un coin des Marolles.

              • Ayant grandi en Wallonie, je connais le patois, mais celui de mon anciene région, les autres, je cale parce que les mots, prononciations, ne sont pas les mêmes. Celui de Lîdje, je le comprend un peu, mais faut que ce soit des expression connues.

                Mon néerlandais est loin, mais je sais faire la différence, sur un marché en France, entre un touriste flamand de chez nous et un Hollandais ! Ça graille plus dans la gorge du hollandais. Tu comprends la phrase mais tu accroche sur l’accent 😆

                QUOI ?? Le Cécémel n’a pas passé la frontière ??? Mai enfin, que fait la police ?? Déjà que tu pouvais avoir des ennuis en commandant une mitraillette et un pistolet… 😀 Ouf, maintenant, ils connaissent la mitraillette.

                Quand j’hésite sur un mot, une définition en brusseler, je clique ici :

                https://www.humoeurs-bruxelloises-brussels-zwanze.com/diskionnaire-brusseleir-francais.html

                Oui, on disait qu’il y avait des testicules de taureau, mais je pense que c’était une couille.. Oups ! 😀 Composé d’abats, mais je n’aime pas les abats, rien que d’y penser… beurk ! Place Anneessens, je connais, mais ça fait longtemps que je ne suis plus allée aussi loin, je m’arrête au Pêle-Mêle, 20 mètres avant !

                Aux JT flamands, quand ils ont affaire à une personne dans un village, ils sous-titrent, sinon, personne ne comprend ! :p

              • Le dialecte de liège je connais, je comprends pas et dire que ma grand-mère était Liégeoise et fille de gros commerçants le long de la Meuse. Son papa était un monsieur Titeca et sa maman une demoiselle Gramme comme Zenobe Gramme, l’inventeur de la Dynamo et qui serait un lointain cousin.

                Merci pour le lien du dictionnaire. 😂. Testicules, couilles, c’est la même chose 🤣
                Chez Pêle-mêle j’étais aussi bonne cliente. J’ai connu le tout premier magasin, fourre-tout, qui après a déménagé en face pour devenir ce magasin, que j’ai connu jusqu’en 2004 où je suis partie en France.

              • J’ai découvert Pêle-mêle en 2001, en venant bosser à Bxl. Une collègue de l’époque m’en avait parlé et donné l’adresse.

                Nous n’avons pas de famille du côté de Lîdge mais mon tonton est fan du Standard… 😆 Je ne le comprends quasi pas, les prononciations sont différentes.

                Je suis bonne cliente aussi et je vais chez Évasion, mais ils ont moins, enfin, je veux dire que je trouve moins souvent des livres pour moi chez eux !

              • Je crois que pas mal de personnes de Bruxelles connaisse l’adresse. En son temps, j’y avais dévalisé toutes les histoires de femmes. En broché et pas embroché 😂

              • Oui moi aussi j’allais à l’ouverture, le samedi ou alors lorsque j’avais congé, j’en profitais 😀 Depuis toutes ces années cela a dû prendre de l’ampleur.

              • Ils ont agrandi et puis ils faisaient encore des travaux, certaines parties n’étaient plus accessibles, mais les livres avaient été déplacés, eux étaient toujours là.

                Quand tu y vas en semaine à l’ouverture, tu as tout un tas de petits vieux qui font le pied de grue, à tel point que tu penses que tu t’es gourée d’adresse et que c’est devant une mutuelle que tu te trouves 😆 Ils se ruent comme des tarés dès l’ouverture des portes pour aller au comptoir des ventes… Moi je laisse passer et puis j’entre à mon aise 😉

              • Comme quoi à notre âge, nous lisons encore 😆
                Je me demande quels sont les prix pratiqués ? A l’époque je payais deux euros pour un livre broché. Ici à Bordeaux, c’était bien plus cher lorsque j’y suis arrivée en 2004. J’ai renoncé. J’avais suffisamment à lire. 🙂

              • La belle édition « nouveauté » est souvent entre 10 et 12€, bien moins cher qu’ailleurs. Les poches oscillent entre 1€ et 4€ pour les meilleurs états.

                J’ai déjà vu d’autres bouquineries qui te proposaient le poche à 7€… Ok, c’était un gros poche, épais (un Ellroy), mais quand même !

                Je ne renonce jamais, même si j’ai de quoi lire jusque la fin de mes jours (dans 50 ans au moins) 😆

              • Oui oui j’ai lu ça pour ta PAL. La mienne s’agrandit aussi. Les prix ont vraiment augmenté pour des livres d’occasions. Punaise. Le poche à 7€ c’est exagéré.

              • Petite bouquinerie dans une ville… Il y en avait un à Namur qui avait des prix pas piqué des vers ! Putain, l’exagération ! Il n’existe plus je pense…

              • Comme ils sont les seuls, ils en profitent, maintenant, si tu n’as pas X client dans ta boutique, le C.A du mois ne doit pas être formidable mais fort minable !

              • Pour le C.a. Je ne sais pas. Vu les transformations depuis tout ce temps et que j’avais déjà observés avant de partir de Belgique ils sont obstinés 😀. Au niveau de la variété et du nombre, ils sont les seuls.

              • Amaï, il faisait calor cet après-midi ! J’étais dans le jardin et j’ai reculé dans l’ombre, dans la véranda ! Les draps de lit que j’ai lavé et mis sécher sont repartis direct dans le lit, avec le vent et le soleil, ça séchait vite.

                Je me suis rendormie ce matin, mais j’avais oublié de déconnecter le chat ! 😀

                Les slash, toute une histoire ! 😆

              • La pénicilline, une super invention qui le fut par hasard, par oubli. Comme quoi, les erreurs donnent souvent naissance à des choses importantes 😉

                Je n’ai jamais pris d’antibio quand il faisait bon, donc je ne sais pas. Mon médecin me donne souvent des Zitromax ou Zinnat, je sais que ça commence par « z », je ne tolère pas certaines, comme les « augmentin » ou « clamoxyl ».

              • Le Zinnat, j’ai eu en Belgique, je ne sais plus pourquoi. Je devais avoir de l’Augmentin, je fais de la résistance et le Clamoxyl n’était pas ce qu’il fallait pour ce que j’ai. Cela faisait longtemps pour un antibiotique. Quant à la découverte de la pénicilline, un hasard heureux. 🌺

    • Bonsoir Stéphane.
      Merci d’être passé. Depuis cet écrit tout cela est passé. J’ai pris comme décision de m’aérer davantage. Et surtout d’essayer de ne plus trop penser à l’invisible. Pour ta vidéo c’est une excellente idée, guère facile à faire. J’admire, je ne peux pas dans ce domaine. Ce soir j’ai regardé Cyril Lignac en direct préparer en visio conférence une recette d’asperges chacune coupée en en petits morceaux, petits oignons, champignons. Si tu aimes manger, l’aspect est tout à fait printanier. Le reste donne de bonnes idées 😀.
      Nous faisons attention et j’ai demandé des nouvelles en Belgique de personnes amie de l’école primaire, une autre du lycée pour vous le collège, mon fils et sa petite famille. Tout le monde va bien, cela rassure. Passe une bonne soirée. Bises 🌺☘️☘️🌺

    • Bonjour Brigitte,
      Quelle bonne idée. C’est super. Ce soir, j’ai une amie de Belgique qui m’a dit que tant de gens pendant la guerre avait vécu caché dans bien d’autres conditions. Certains sont morts, d’autres pas. Cela relativise. Bisous et courage 😊

  3. Bonsoir BRindille;la patience fait partie de nos vies.Il n y a que comme cela que nous arriverons à bout de ce satané virus.J ai bloqué tous les contacts sur fb qui n arrêtaient pas de m’envoyer des vidéos sur ce virus.Déjà que la télé nous tient informé ++++++ là c’était trop.Prend soin de toi .Ici c’est la campagne et pas de cas .Je lis,peins jardine;Bisous et courage

    • Merci Dany, oui patience depuis cet écrit. Je suis sortie ce matin. Cela faisait depuis dimanche dernier que j’étais confinée. Je lis beaucoup, je joue avec Minouche 😊. Je ne suis pas seule en ce moment. GG et moi nous nous soutenons dans cette période. Bordeaux, c’est aussi chez moi. Alors nous faisons des projets tout de même c’est bon pour le moral. Le jardinage c’est excellent et distrait l’esprit. Ici dans la résidence et le parking ce serait un peu difficile 😉
      Merci pour ton message. Bisous Dany

  4. Ma grand-mère maternelle disait « laisses pisser le mouton, c’est une bête qui pisse longtemps »
    Vous avez fait de votre mieux, maintenant il faut laisser cette personne seule avec elle même, cela lui permettra certainement de réfléchir 😉
    Nous avons tous des moments d’angoisse, il faut savoir s’aérer la tête. Personnellement j’ai fermé la télé aux erreurs d’infos, je lis des livres légers, je regarde des films drôles et vais un peu marché et prend des nouvelles de mes proches. Cela me permet de garder le moral !

    Prenez soin de vous et des vôtres brindille33

    • J’ai un ex-patron en Belgique qui disait pareil en entreprise. Depuis lors Fanfan, une petite remise en question personnelle sur les difficultés de la communication virtuelle que j’ai appris à devoir laisser tomber.
      Ce matin, l’homme n’était pas très en forme, la petite fille de dix est au lit malade depuis 3 jours. Je suis sortie, ai fait quelques courses, remercier la caissière d’être là pour nous, dévouée, bavarder un peu avec elle, premier contact social hors la maison. Elle était vraiment gentille et contente aussi d’échanger. Je n’étais pas la seule. Un tout petit quelque chose pour cette personne qui se dévoue pour nous un dimanche matin. J’ai écouté les oiseaux qui sont revenus dans le parking surtout le matin. Sur la petite place le vendeur d’huîtres se trouvait à son endroit habituel. Les acheteurs respectant les consignes. Ce qui n’empêchait pas de les entendre bavarder.
      Pour la télé, une fois par jour, les infos écrites sont plus rapides. Je le constate, j’écoute tout de même. Comme ce soir le journaliste sur la 2 posait à un spécialiste de Lyon d’excellentes questions bien concrètes.
      Pour mes proches en Belgique ils vont bien et mettent à profit ce confinement pour terminer des tas de choses dans leur maison, et profiter du jardin. Merci pour tes bons conseils Fanfan, zut je t’ai tutoyé, désolée 😉
      Je vous souhaite aussi un bon début de semaine et prenez soin de vous aussi. Geneviève

  5. Bonsoir,
    Je comprends très bien ta réaction, il y a de quoi déprimer au bout d’un moment, surtout en appartement.
    Je pense aussi que nos gouvernants sont incompétents et qu’ils ne nous disent pas tout. Il faut arrêter de regarder la télé. c’est toujours le même sujet. Mieux vaut se contenter de prendre les nouvelles en ligne sur internet un moment par jour. Cela suffit largement.
    Je t’embrasse et te souhaite un bon courage!
    Mo

  6. Je n’ai pas vu les commentaires mais je sais que parfois certains pètent un plomb et deviennent irrationnels.
    On fera les comptes à la fin, à quoi sert cette litanie de chiffres morbides et faux.
    Il y aura toujours des injustices, des personnes soignées d’autres non, le système de soins a été sacrifié depuis longtemps aussi bien en Belgique qu’en France.
    Passe un bon week end.

  7. Bonjour Brindille, j’ai lu avec un certain plaisir ton billet, que de choses justes, la cohabitation n’est pas facile, et parfois moi aussi je hausse le ton, et puis il y a ces bouffées d’angoisse qui surgissent sans crier gare. Je te souhaite un bon après-midi amitiés MTH

    • Merci Marie avec retard, j’ai commencé vers le haut dans mes notifications du lecteur. Je me doutais un peu que tu y retrouverais certaines de tes pensées. Bisous. Geneviève et bonne nuit.

  8. Coucou ! nous sommes dans une période de transition exacerbée par l’exiguïté, la cohabitation pour certains, les bonnes, mauvaises, vraies et fausses nouvelles……. Chaque individu réagit à sa façon (calme, agressivité, méchanceté parfois). Il faut essentiellement se recentrer sur le positif et LAISSER GLISSER le négatif. C’est ce que je m’efforce de faire. Et puis nous avons la chance de pouvoir « échanger », quel que soit le ton employé, et ça c’est un vrai trésor……. dans les années 1900/1950 l’isolement aurait été incommensurable !
    C’est aussi une introspection pas facile à faire Brindille, et pratiquer le lâcher prise est un exercice de haut vol. Laisse dire les mauvaises langues et profite du bon.

    Ce matin je t’envoie du soleil de ma provence. Je suis seule avec mon chat mais j’ai la chance d’avoir un petit jardin……. je n’ai pas le droit d’être négative même si je m’inquiète pour ma petite famille qui est loin de moi. Bisous

    • Bonsoir Gibulène.
      C’est tout à fait cela. Sauf et je le sais par expérience que cela peut vite déraper. C’est aussi une chance cet outil qu’est internet. Les blogs nous permettent de rester en contact les un.e.s avec les autres. Et cela me fait du bien. En effet dans les années 1950 pas de possibilité, le journal. Cela apprenait à lire ou servait à la campagne de papier toilette. Clin d’œil sur la ruée du PQ. 😉
      Le lâcher prise je connais en théorie, j’ai depuis l’année dernière commencé une psychothérapie sur la psychogénéalogie, c’est à dire essayer de décrypte pourquoi dans une même famille des faits similaires se reproduisent. Les Quatre Accords Toltèques un de mes livres de chevets. Je ne l’ai pas terminé, cela se lit par petite dose. Quant à ce confinement et ce risque de tomber malade, surtout ce risque, ce matin, je me suis dit zut à ce truc invisible, je sors. Je t’embrasse et merci pour ton message. 😊🙏

  9. Je n’ai pas vu les commentaires en question Geneviève mais visiblement si j’en crois ta réaction, ils n’avaient rien d’agréables .
    Ne t’inquiète pas , en ce moment les gens ont des réactions incompréhensibles .
    Comme toi je suis offusquée des propos tenus par la porte parole du gouvernement envers les enseignants , ma fille qui est professeur de SVT au lycée assure les cours non stop depuis la maison tous les jours et ce n’est pas rien quand il y a des classes de bac . Elle avait prévu normalement un tout autre programme car elle avait une formation à Paris et elle a du tout recommencer pour coller au confinement .
    Bonne journée Geneviève
    Bises

    • Bonjour Gisèle. J’essayais de rassurer une personne qui en avait marre comme nous tous des médias etc… un ras le bol qui rejoint bien d’autres. J’ai une blogueuse chez qui je suis abonnée et qui m’a expliqué sur son blog tout ce qu’elle devait faire. Et boum je lis les propos de la porte parole…pfff !!!! Ils se décarcassent pour leurs élèves comme le fille de mon amie en Belgique. Et toi comment vas-tu ? Je vais aller lire cela sur ton blog. Je pense à Mandrine aussi.
      Bon courage à toi Gisèle . A bientôt. Bisous. Geneviève

  10. Un ras le bol logique…
    Je pense aussi que les politiques ne nous disent pas tout.
    La vérité / réalité se trouvent dans les hôpitaux.
    L’État fait maintenant appelle à des bénévoles ayant travaillés en milieu hospitalier… Si certains n’arrivent toujours pas à comprendre, qu’ils se réveillent très vite !

    J’ai lu le billet chez Aphadolie, c’est assez flippant…
    L’anticipation, une pratique méconnue chez les personnes qui nous gouvernent ?

    Merci pour le clin d’œil et pour Corynne Charby !

    Bises

    • Bonjour la famille,
      Sans vouloir ajouter de la rumeur, tant de choses sont étranges quant à l’apparition de cette cellule. La vérité, tu as raison se trouve dans les hôpitaux et ce qu’ils font tous c’est au-delà comme pendant la deuxième guerre mondiale ou lors d’événements hors normes. Guerre à l’étranger, terrorisme. Maman en pleine seconde guerre mondiale et à 16 ans s’est portée volontaire sans rien avoir appris. Sortir de son confort et à eu envie de participer à tous ces soins. Elle a eu faim, froid.
      Ici ils nous bassinent comme le disent pas mal d’internautes ou blogueurs de statistiques. Ce qu’ils omettent de faire c’est le calcul sur le nombre d’habitants. Sans les calculs ce serait mieux, tout en sachant que le Grand Est est touché, lIle de France, normal, ils sont plus de onze millions d’habitants, soit la population entière de la Belgique. L’entraide des anciens est belle, généreuse, même de ces jeunes qui s’impliquent. Ici dans notre immeuble, une personne c’est portée volontaire pour faire les courses. J’ai trouvé cela très généreux.
      Boucle d’Or est malade, elle a dix ans maintenant. Sa maman travaille au CHU de Pellegrin, et la voilà donc en quarantaine. Hier elle avait si mal à la tête. C’est ce que mon fils a eu le jour du mardi gras. Nausées, forte fièvre. Il va avoir 42 ans et était très fatigué. L’ainée des filles de GG a eu 48 ans. Et nous et bien nous attendons. Passera ? Passera pas ? Pour confiner nous le sommes. A deux que de changements depuis un an. Nous avons peur l’un pour l’autre, surtout moi. Lorsque je m’extériorise avec ma voix qui porte, il me dit les choses comme hier matin. Oui la journée avait mal commencé. Et ce n’était pas nous qui étions en cause. Alors j’ai expliqué ma peur en baissant le son. Je ne m’en rends pas compte. Et cela finit par des bisous.
      J’espère que vous allez bien et ton humour constant me fait bien souvent rire 😂
      Merci pour ta réponse tout en sobriété. Bisous à vous quatre. 😘😘😘😘

    • Merci Pierre. Je lis en ce moment, Fermer les yeux dont j’avais lu la chronique chez Yvan. Un livre avec un début classique. C’est reposant. Avant Dompteur d’Anges de Claire Favan et avant un coup de cœur pour La Machine à Brouillard. Je te le conseille. Il y a des passages très émouvants dans ces milieux hostiles. Bizz

  11. Bonjour Brindille .

    je comprends que vous soyez chiffon (expression maison ) .
    J’ai lu vos commentaires et surtout les réponses qui vous ont été faites , et c’est vrai ce n’est pas du tout sympa , et j’en suis vraiment désolée car vous avez été très polie et très amicale avec cette personne qui était au départ demandeuse de qque chose en plus , et moi aussi j’ai répondu , et la réponse n’a pas été très amicale non plus .

    Que vous exprimiez votre colère , votre découragement est une très bonne chose , et la situation que nous vivons aujourd’hui doit nous pousser à exprimer notre ressenti .

    Mais nous sommes là ! pour le moment bien présents , alors ma Belle profitez des personnes qui sont sympas .
    J’ai souvent dit que mon blog était particulier , car je laisse mon petit monde s’exprimer quand qque chose ne va pas .Pour une personne acariâtre une bonne dizaine de gentilles .
    Alors je vais vous dire une bonne chose , venez nous rejoindre .Vous êtes la bienvenue au chalet .Nous ne sommes pas chichiteux nous autres , et en ce moment si ça ne va pas eh bien on le dit tout simplement .
    Grosse bise .
    Chris .

    • Bonjour Chris,
      Je connaissais l’expression « être chiffon » 😉
      Je n’ai pas envie de revenir sur mes réponses mises ailleurs et j’ai répondu ce que je pensais. Nous sommes tous à cran et le gouvernement avec l’utilisation du mot demain, ou du futur m’exaspère depuis très longtemps. Que du vent.
      Cela m’a fait du bien d’écrire et ce confinement commence un peu à peser. Ce que je ne comprends pas, c’est que lors de l’opération de mon hallux valgus où je suis restée au moins trois mois bloquée à Bordeaux, je n’ai pas ressenti cette chape.
      Sans doute à cause des médias ? L’angoisse de ces ordres administratifs, qui n’existe pas en Belgique, ne pas recevoir le matériel, alors qu’en Allemagne, cela semble s’organiser. C’est GG qui me l’a dit. A lire éventuellement. Mon environnement est restreint et s’arrête à mon mari et la Minouche. 🐾🙏. J’ai des contacts avec la Belgique. Ils ont leur vie et chez mon fils en plein chamboulement de carrière personnelle. Ils sont joyeux là-bas, positifs. Je connais leur manière de vivre et c’est une bonne chose. ❤️ Vous m’intriguez avec votre chalet 😀
      Je ne parviens pas à aller sur votre blog. Il me met erreur. J’ai souvenir vous avoir croisée du temps de filamots. Serait-ce possible ? Bises en retour. Geneviève

      • Bonjour Brindille .

        Mais bien sûr , ça y est j’ai tilté , c’est bien moi .J’ai parfois aidé sur le forum de W.P en tant que Souris Grise .Pourquoi ce nom : parce que j’adore les souris de jardin , je les bichonne avec des petits-beurre .Mais pas en ce moment évidemment .
        Alors le chalet c’est le nom que j’ai donné au blog pour les fins de semaines où nous refaisions le monde devant un repas virtuel .
        Ca fait un petit moment que nous l’avons pas fait . je vais relancer l’idée .
        En fait le chalet existe vraiment il se trouve dans mon jardin qui est à 4 kms de chez moi , sinon je vis en appart à deux plus le chat .
        Je ne sais pas pourquoi vous ne pouvez pas venir au chalet .il faut je pense vous abonner .
        Amitié Geneviève et très bonne journée .
        Chris

        • Coucou Chris,
          C’est toi qui m’appelait filamette sur le forum de WP ? Parce que celle qui m’appelait ainsi avait un autre pseudo. Est restée très longtemps sur le forum avant mon arrivée en tant que filamots et puis le silence de ma part. Je ne connais pas ce chalet virtuel. C’est amusant comme concept. 😀 Merci pour l’invitation, je suis un électron sur la toile et ne pourrais pas suivre. Surtout qu’en ce moment et même avant la cellule, j’étais très peu sur mon blogs et les autres. Merci d’avoir pensé à moi. 😊🙏 Amicalement Geneviève

          • Bonjour Brindille..

            Non ce n’est pas moi ,je te voyais sur le forum , mais nous ne sommes jamais entré en contact .
            Le concept du chalet est uniquement pour les fins de semaine , sinon nous analysons la situation plus internationale et surtout les menaces en tous genres .(surtout moi)
            Déjà le 23 janvier je commençais sur mon blog à parler du virus et dans un autre billet un peu plus tard je disais à mes chers contributeurs de commencer à faire des réserves .
            Je suis qqu’un qui analyse , qui décortique , je suis un peu chiante et très réactive c’est vrai !(sourire) .

            Amitié Brindille et bonne continuation .

            Chris.

            • Bonjour Chris,
              Non, je ne me souviens pas de la souris 🐭 grise 😀 sur le forum à cette époque. Cela remonte longtemps après la création de mon premier blog filamots. Et je n’ai commencé à aider que pour les choses que je connaissais. Depuis lors pour WordPress et l’univers des blogs nous pourrions parler de tout un autre monde, tant la technologie va vite. Aujourd’hui, tout a évolué, beaucoup dans le sens des téléphones mobiles. Pour des échanges commerciaux. La gratuité reste la plus forte demande sauf que là aussi nos débuts de créations de nos blogs sont bien loin. Merci pour tes précisions et ta gentille réponse. A bientôt et au hasard de nos commentaires. 😊☘️☘️😊 Amitiés. Geneviève

C'est gentil d'y avoir pensé, merci.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.