Photo du mois de juillet 2020 – Transformation

Ce mois ci c’est pilisi qui a choisi comme thème :

Transformation

action de transformer… passage d’une forme à une autre… modification, changement… prouesse sportive… A vous de nous montrer quelle transformation vous êtes capable…


En fouillant dans mes archives, j’ai aimé cette photo qui pouvait très bien illustrer à l’automne,
la transformation des feuilles encore vertes.

Quelles sont les transformations que je vais découvrir chez nos ami(e)s ? 🙂

Blogoth67, Julia, Lilousoleil, Chris M, J’habite à Waterford, magda627, Danièle.B, Frédéric, FerdyPainD’épice, Shandara,
Lavandine, Cynthia, Gilsoub, écri’turbulente, Nicky, Akaieric, Marlabis, Xoliv’, Kemba, Brindille,

Laurent Nicolas, Philisine Cave, Amartia, Marie-Paule, Jakline, Renepaulhenry, El Padawan, Gine, Pilisi, La Tribu de Chacha,
USofParis, Josette, Pink Turtle, Morgane Byloos Photography, Escribouillages, Christophe, Tambour Major, Sous mon arbre.

Livre : Nécropolis – Herbert Lieberman

A modifier quant à la présentation non habituelle de ma part. Je corrigerai promis. 🙂

Bonsoir,
Je viens de le terminer conseillé en cela par Pierre Faverolle, voir : blacknovel1 – Nécropolis
Voici ce que j’ai écrit au sujet de ce livre pour commencer chez Pierre :

« Je viens de lire la chronique de Claude Mesplède dans le Dictionnaire des littératures policières de J-Z, deuxième pavé que j’avais acheté grâce à toi lors du décès de ce personnage dont j’ignorais tout. Là je viens de lire tout ce qui est écrit à son sujet. La série des livres est tentante, (je vais regretter de devoir mourir 😋 là) 😉 A prendre parce que c’est la vie et au second degré.
Puis-je mettre ce qui est écrit sur mon blog concernant cet auteur qui ira bien faire des tas de recherches pour écrire ses romans. Tu penses bien qu’un tel livre m’intéresse. Tu te souviens de Hillerman et de son écriture concernant les grands espaces et toutes les recherches qu’il a faites sur les Amérindiens.
Ici il s’agit comme tu l’écris de la ville de New York et de cette médecine légiste si peu présente à l’époque. Avec la série à la télé NCIS nous apprendrons des tas de choses en la matière et ceci montré de manière humoristique pour alléger ce sujet rébarbatif à l’époque. Depuis lors les récits des légistes font partie des romans.
De ce livre Mesplède parle de l’auteur et dit ceci :
Il l’a écrit après avoir assisté à de nombreuses autopsies qui lui permirent de voir « tout ce que les êtres humains peuvent s’infliger » ……… Voilà quelques mots sortis de ce dictionnaire pour cet ouvrage.
Merci pour ton enthousiasme, pour ta chronique. Je n’ai pas du tout été déçue de Hillerman. De Herbert Lieberman, il est journaliste certainement pas. 😀 »

Il a bien eu raison Pierre. Un livre d’une bien belle écriture littéraire, ce qui m’a beaucoup enthousiasmée. Ensuite la personnalité de Paul Konig, maniaque jusqu’au bout des ongles à trifouiller dans ce qui restent des cadavres pour découvrir les causes de la mort. Nous sommes loin de la série Bones et d’une autre NCIS. C’est via ces séries que les médecins légistes sont apparus pour nous montrer ce qui se passent avec ces corps.

Ce livre et cela se sent est une transcription de ce qu’a vécu l’auteur pendant une année en plongeant dans ce domaine et y a participé non pas aujourd’hui en 2020, mais bien dans les années soixante-dix. Il décrit au- travers de ce personnage tourmenté plusieurs enquêtes sur lesquelles il se trouve confrontés. Le grand professeur tellement demandé a négligé sa fille en tant que père et son épouse est morte d’un cancer. Elle a essayé de maintenir l’équilibre entre les deux, peine perdue. Conférences, courriers et voici ces enquêtes actuelles, ajouté à cela la disparition de sa fille vont plonger le légiste pas très commode, ajouté à un sentiment d’être à la pointe de sa réputation qu’il veut défendre devant les instances de la ville, dans bien des tourments.

Un livre que j’ai aimé par la complexité du personnage rongé par la culpabilité vis à vis de sa fille disparue et souhaitant faire son mea-culpa dès qu’il l’a retrouvera. En cela il est aidé par un enquêteur de terrain, Flynn et par le lieutenant Haggard, tous deux personnages haut en couleurs.
Quant aux enquêtes, aux autopsies, c’est tellement bien décrits. Un cours magistral scientifique de la part de l’auteur, au détail près. Je m’y suis vue. Je ne pense pas que je puisse supporter cela. Après l’habitude s’installe. J’ai adoré lire les investigations sur les deux cadavres non identifiés. L’assassin ou les assassins ayant tout faits pour leur couper la tête et c’est pas fini, histoire de ne pas pouvoir les identifier. Je n’ai pas été horrifiée. Très curieuse, me prenant comme élève de Paul Konig. Je l’ai vu agir minutieusement, se creuser les méninges pour trouver à rassembler tous ces morceaux trouvés démembrés dans le fleuve à NewYork. L’endroit est glauque, malsain, noir, putréfié. C’est dans ce monde là que le légiste évolue et que l’écrivain nous entraînera. Le reste dans le livre.

N’ayez pas peur. C’est une enquête magistralement menée de main de maître par un homme, l’auteur qui a bien appris ses leçons et nous sert en prime plusieurs autres recherches « pas piquées des vers ». Je n’en dirai pas davantage.

Les cannelés de Bordeaux – Comment les faire ?

Un peu d’histoire !!

Il y a plusieurs origines possibles, mais celle que l’on peut vérifier, est celle de l’évêché de bordeaux : les sœurs du couvent de Ste Eulalie avaient pour habitude de confectionner un gâteau à base de différents produits qu’elles pouvaient trouver sur le port de Bordeaux (18°siècle).

Ce gâteau s’appelait le cannelât – cannelât qui veut dire bâtonnet – car le moule était en forme de bâtonnet conique.

Ce gâteau était confectionné par les sœurs pour les indigents qui traînaient sur le port.

La décadence de la religion pendant cette période a entraîné dans sa perte, non seulement le couvent des religieuses de Ste Eulalie, mais aussi la recette de ce petit gâteau.

Quelque temps après, en hommage à la venue de Louis XVI à Bordeaux (qui n’est d’ailleurs jamais venu !), un maître boulanger se voit attribuer le dur ouvrage de réaliser une pâtisserie en l’honneur du Roi.

C’est à partir de la recette des sœurs de St Eulalie et en prenant le style mobilier le plus cher à Louis XVI (cannelures) qu’il a créé un gâteau original le « Cannelé » (reconnaissable par ses….. Cannelures).

Pour 12 cannelés

Préparation : 100 minutes

Cuisson : 1 heure T° 6 – 190°

FACILE

PEU CHER

½ litre de lait

1 pincée de sel

2 œufs entiers et 2 jaunes

½ gousse de vanille

1 cuillère à soupe de rhum

100 gr de farine

250 gr de sucre en poudre

50 gr de beurre

Plus 50 gr pour beurrer les moules à cannelés

Faire bouillir le lait avec la vanille et le beurre

Mélanger la farine, le sucre, puis incorporer les œufs d’un seul coup. Verser ensuite le lait bouillant.

Mélanger doucement pour obtenir une pâte fluide comme une pâte à crêpes,

Place au réfrigérateur 1 heure

Préchauffer le tour TH. 10 – 270° avec le tôle sur laquelle cuiront les cannelés.

Verser la pâte bien refroidie dans les moules bien beurrés, en ne les remplissant qu’à moitié. Rapidement disposer les cannelés sur la tôle du four en prenant soin de ne pas refroidir la chaleur du four.

Faire cuire à four chaud Th. 10 pendant 5mn puis baisser le Th. à 6 et continuer la cuisson pendant 1 heure. Le cannelé doit avoir une croûte brune et un intérieur moelleux.

Démouler encore chaud.

Dans le Gard, il transporte un taureau… dans sa voiture (vidéo)

Si vous souhaitez rire, il y a de quoi. Jack35 a bien choisi son article. Je le conseille.

Etrange et Insolite

La vidéo fait le buzz sur les réseaux sociaux. Un taureau de Camargue, passager d’une 206 décapotable. C’était dimanche au Cailar dans le Gard. France Bleu Gard Lozère a retrouvé le propriétaire de Bambino, le taureau.

Voir l’article original 458 mots de plus

Languedoc – Roussillon – Forteresse de Salses


Ce furent nos dernières vacances.
Voir d’autres photos de cet endroit :
ICI

Elle possède en son centre un puits. Alors que la forteresse possède 14 autres puits, essentiellement prévus pour récupérer de l’eau afin de refroidir les canons, celui-ci était destiné aux hommes et aux chevaux. L’eau du puits affleure à quatre mètres de profondeur environ, soit au niveau de la nappe phréatique.

La cour est bordée sur trois côtés d’un portique à arcades qui donne accès à la chapelle voûtée et aux écuries surmontées de trois niveaux de casernement.

Photo du mois de juin 2020 – Mon amie mon ombre

Ce mois ci c’est Akaieric qui a choisi comme thème :

Mon amie mon ombre

Elle nous suit partout, on ne fait plus attention à elle. Peut être que dans notre dos, notre ombre fait des choses surprenantes ou va dans des endroits inconnus?

Comme je ne suis pas mon amie ni celle de mon ombre, c’est la première photo que j’ai faite puis d’autres et une ultra traditionnelle qui pourrait faire l’objet d’une photo du mois bis. J’ai trouvé celle-ci bien décalée. 🙂

 

Quelles sont les ombres que je vais découvrir chez nos ami(e)s ? 🙂

Sous mon arbre, Amartia, Pilisi, Akaieric, Philisine Cave, Blogoth67, Chris M, Tambour Major, Danièle.B, J’habite à Waterford,
La Tribu de Chacha, Escribouillages, Julia, USofParis, Marlabis, Renepaulhenry, Jakline, Who cares?, Frédéric, Gilsoub,

Gine, écri’turbulente, Nicky, Pink Turtle, Betty, El Padawan, Lavandine, Eurydice, Morgane Byloos Photography, Xoliv’,
FerdyPainD’épice, Laurent Nicolas, Lilousoleil, Brindille, Christophe, Josette, magda627, Cynthia.

Fleurs dans mon quartier début juin – 1

J’ai enfin eu le courage de sortir pour faire quelques photos de fleurs dans mon quartier à Bordeaux où je me trouve actuellement. Il y en aura d’autres 🙂
Les roses trémières se dressaient toutes fières et je n’ai pas pu résister. Elles furent prises
le 8-06-2020 

Le 14 février dernier

Ce jour là nous avons été manger lors d’événements tels qu’anniversaires, à notre restaurant préféré près de la Mairie de Bordeaux. En sortant, il faisait magnifique et j’ai fait quelques photos recadrées pour certaines, parce que je ne sais pour quelle raison, la date s’était ré-affichée lors de la prise des photos. C’est moi qui ai dû faire une fausse manipulation bien entendu. Cela ne vient pas tout seul. C’est comme en informatique. 😉

Un endroit qui me manque juste pour sortir à ce jour. GG n’est pas très friand de ce genre de fête. Il a appris tout de même à essayer d’en profiter.  Pour l’instant, nous continuons le confinement et n’écoutons rien de toutes les bêtises ou mensonges que nous pouvons entendre au journal télévisé vu qu’une seule fois par jour.
Je passerai mon avis à ce sujet, je pourrais devenir très déplaisante. En Belgique, c’est à peu près pareil. 

Toutes les photos peuvent être agrandies si vous le souhaitez. Clic dessus.

Information complémentaire pour le nouvel éditeur

Je reprends les mots cités par la modération sur le forum de soutien :
Forum de soutien pour WordPress.com

Vous pouvez insérer un bloc « Classique » comme ceci :
https://wordpress.com/fr/support/editeur-wordpress/blocs/bloc-classique/
Une fois inséré, le bloc classique reproduit les fonctionnalités de l’éditeur classique dans votre article ou votre page.

Je suppose que cela rassurera pas mal de personnes dont moi-même 😉

WordPress le nouvel éditeur

Bonsoir,
Le nouvel éditeur doit en principe prendre son « envol » aujourd’hui. Personnellement je ne le connais, et je le découvrirai comme tout le monde.
Cet éditeur travaille par paragraphe, c’est déjà une notion que je connaisse. Pour nous qui avons commencé nos débuts il y a bien dix ans avec WordPress, mon ancien blog filamots et puis brindille33, j’ai retardé ce passage.
Il est bien plus facile de taper en mode texte, cela évite des retours à la ligne immense. Ou alors shift > enter. en mode visuel.

Pour toutes les informations concernant ces bloc de texte, d’images etc….je vous conseille de vous rendre sur ce lien :
https://wordpress.com/fr/support/?s=bloc
Dans la colonne de droite sur le lien ci-dessus, vous verrez un peu plus bas : Sur le même thème, bien d’autres informations. Je devrai les découvrir comme tout le monde. Il était question que cela soit à partir d’aujourd’hui.
La plateforme WordPress.com ne s’occupe que des sites ou blogs dont les serveurs sont hébergés chez eux. Pour ce qui concerne d’autres serveurs, je vous conseille d’aller lire ce lien :
https://fr.forums.wordpress.com/topic/important-ce-forum-est-reserve-aux-sites-heberges-par-wordpresscom/

Toutes les informations trouvées sur internet via le moteur de recherche concerne bien souvent un blog ou site hébergé par soi-même sur son pc, ou bien chez un autre hébergeur. Ex : IONOS, WIX, etc….

Bordeaux – Chartrons – Un autre regard

Je lis beaucoup, mais n’oublie pas, comme je peux de faire des photos. J’ai juste la flemme de les mettre, les partager 🙂
Voilà début février, ce que j’ai découvert en marchant le nez vers le bas pour savoir où mettre les pieds, pour cause de travaux. Et je découvre avec joie ces jolies couleurs inattendues.

Clic sur les photos pour les agrandir.
N’est-ce pas mignon ?