Mes clips : COVID-19 : L’ennemi invisible (Trailer) Fr. 2020

Pour cette bonne idée de la part de Stéphane Cassin. Laisser des traces de ce que nous vivons pour les générations future, quoi que comme une internaute, Marie, une intervenante sur cet article, je me pose bien des questions. Voir les échanges chez Aphadolie. Je ferme les commentaires. J’ai aussi des choses à dire que je reporte. 🙂

Stéphane Cassin - Musiques/photos/cinéma/divers

J’ai commencé le montage d’un reportage, un témoignage de la situation majeure inédite de cette pandémie mondiale. Je vous présente l’intro sous forme de trailer, le reste arrivera dans quelques jours. C’est pour moi une façon d’immortaliser dans l’histoire ce que nous vivons, c’est important personnellement. Bonne soirée!

COVID-19 : L’ennemi invisible

Voir l’article original

Quelques nouvelles ce 19 mars 2020

Bonjour les zami(e)s

Hier après le délicieux repas que GG a préparé, photo à venir, nous étions très fatigués et avons fait une sieste. GG a commencé à avoir une voix rauque et à tousser. Il avait de la fièvre. Rien d’alarmant. Je lui ai « imposé » un dafalgan et au coucher dans la soirée cela allait mieux. Moi-même me sentais quelque peu patraque. Faire les courses nous a quelques peu démoralisés au niveau de l’ambiance et d’un certain stress. Juste quelque peu s’habituer à ces nouvelles normes et aussi faire un tour près de chez soi pour se vider la tête et revenir à des non-pensées 🙏🌺

J’ai quelques chroniques à éditer. Ainsi qu’à mettre des photos. ☘️☘️☘️☘️

En Belgique mon petit-fils est tombé. Aïe pour le poignet. Il en a besoin pour les compétions de tennis, suspendues pour le moment comme l’école. Tant mieux pour lui il aura le temps de se rétablir.

Prenez les zami(e)s bien soin de vous. Haut les cœurs. Et courage pour vous tous et vos proches.

Amitiés et bises 🌺🙏🌺😘🌹😘

Et patatra vers minuit

Bonne journée.

Hier soir à 11h30, le rituel pour Minouche. Nettoyage de sa caisse, mettre de l’eau fraîche, à manger pour la nuit. C’est ici la « reine des Princesses »

Je m’asseoir sur le tabouret, toujours le même, c’est pratique, et je me sens partir en arrière, réception bas du dos et boum le bas du crâne contre le divan heureusement sans arêtes.

J’ai été sonnée. La Minouche s’est demandée ce qui se passait. Je passe les détails pour me relever, je ne puis plus avec l’handicap des deux genoux que je ne peux plus mettre à terre. A deux avec GG, nous avons réussi à m’asseoir dans le fauteuil. J’ai mal au cou, un peu mal à la tête, et le dos. Cela passera. J’ai bien dormi. Je songe à maman plus âgée qui me parlait lorsqu’elle a commencé à tomber en rue. J’étais si loin pour elle, à 900 km. J’ai eu de la chance, je le pense. C’est la raison pour laquelle, je n’ai pas encore répondu à tous les commentaires.

Bisous et à la fin de l’après-midi. 😘😘😘😘 Geneviève

Envie de se balader sans voiture ?

J’ai trouvé récemment un site super chouette qui peut donner des idées de promenades sans voitures. En train, à pied, en bus, à vélo, en tricycle (ça c’est pour moi) etc…. 😉
http://www.hunza.pro/

J’ai quelque peu visité ce blog et je le trouve vraiment intéressant. Un intérêt que je voulais partager comme idées de destination. 🙂
Et il n’y a pas que la France.
Je ne connaissais pas ce site il y a deux jours. Je me suis amusée à le visiter et ensuite me promener sur la carte Française sur ma tablette.

Se détourner du temps (Roberto Juarroz)

En passant au hasard chez notre messager des poèmes, voici un poème qui m’interpelle. Il me parle, avec à la fois de la joie, de la tristesse, des os qui craquent, d’autres maux qui s’installent. La nature est immuable et le printemps à notre porte nous apporte un regain, comme la sève dans les arbres. De la joie dans le coeur. Quel bonheur que ce sentiment lorsque la saison s’en vient. Je l’aime celle-là. En attendant que coulent les heures, je fais des projets encore. C’est revigorant.

Arbrealettres


Illustration: Gilbert Garcin

Se détourner du temps,
déjouer le compte-gouttes de l’âge
et déchirer le suaire
des minutes répétées comme des abeilles.

Comment fouler le temps
et marcher sur lui
comme sur une plage
dont la mer s’est séchée ?

Comment sauter sur le temps
et avoir pied dans le vide
et son absence creusée ?

Comment reculer dans le temps
et raccorder le passé
à tout ce qui fuit ?

Comment trouver dans le temps l’éternité,
l’éternité faite de temps,
de temps congelé dans les gosiers les plus froids ?

Comment reconnaître le temps
et trouver le fil inconnu
qui coupe ses moments
et le divise toujours
justement au milieu ?

***

Desconocer el tiempo,
desbaratar el cuentagotas de la edad
y rasgar el sudario
de los minutos repetidos como abejas.

¿Cómo pisar en el tiempo
y caminar por el
como sobre una playa
cuyo mar se ha secado?

Voir l’article original 83 mots de plus

Imagecitation 42

Un jeu de chez Gisèle ou Jazzy que beaucoup connaisse ou pas. Ceci pour avoir le lien pour moi-même et essayer d’y trouver quelque chose pour ces belles photos et citations. 🙂 Pour y participer rv sur son blog ou site. 😉

le bon coté des choses

getattachment_thumb

PA123266

IMGP9128

P1300598

P3043727

Voir l’article original

La Mort donne un sens à l’Objet (Emily Dickinson)

Un poème sur la transmission de nos ascendants. Je me souviens de livres de maman, du dé à coudre, et ai gardé comme dit dans ma réponse chez le messager des poèmes, un petit ouvrage fait main pour y mettre les aiguilles à coudre.

Arbrealettres


La Mort donne un sens à l’Objet
Sur quoi l’OEil eût glissé
A moins qu’un Être disparu
Tendrement nous supplie
De penser devant de petits ouvrages
Au Pastel – ou en laine –
«C’est le dernier qu’ont fait Ses doigts » —
Si diligents avant –

Que le Dé ne pèse trop lourd –
Que les points ne cessent – d’eux-mêmes –
Alors on l’a rangé parmi la Poussière
Sur les étagères du Placard –

J’ai un Livre – offert par un ami –
Dont le Crayon – ici et là –
A coché tel passage qu’Il aimait –
Au Repos – sont Ses doigts –

Aujourd’hui – je le lis – sans le lire –
Les Larmes m’interrompent –
Effacent les Gravures
À Réparer, hors de Prix –

***

Death sets a Thing significant
The Eye had hurried by
Except a perished Creature
Entreat us tenderly

To ponder little…

Voir l’article original 97 mots de plus

Joyeuses fêtes et bonne année 2019.

J’avais fait il y a quelques week-end, une composition ikebana déjà mise sur un autre article.
A tous ceux et toutes celles qui me connaissent via ce blog, ainsi que les visiteurs que je remercie pour leurs passages, je profite de cet article pour vous souhaiter 

 

Source : Internet. Gambas sautées à l’ananas.

Que ce soir ou demain vous apporte des petites ou de grandes joies, même solitaire pour les personnes qui le passent isolées. Suffit juste de penser à soi et de se faire plaisir en ces jours.

 

 

 

……..

.

Journal de brindille du 05-12-2018 – Merci pour tous vos commentaires

Bonne soirée,et bonne journée. (Hier soir)

J’avais commencé à écrire hier. 🙂
Je répondrai à tous vos commentaires, tous si adorables.
Hier nous avons eu des tas d’aventures et aujourd’hui pareil. Demain matin, je vais chez un professeur pour faire examiner suite à mon irm des vertèbres et de la colonne vertébrale, et ne serai donc pas présente devant mon pc. Donc, les commentaires devront attendre.

04-12-2018
Le matin, je vais chercher en vitesse, ce qui manque pour la demoiselle qui arrive à la maison. Je dépose GG à l’entrée de l’oiseau Lac. Pour ma part, je continue vers un autre endroit dans ce grand espace. Un magasin où je ne suis entrée en quatorze années que là pour la deuxième fois. Pas très curieuse brindille. 😉

Après-midi, direction Blaye, le courrier, ah oui, il est temps de lire si j’ai reçu une jolie carte et non pas les impôts.
Mais non, j’ai déjà reçu ma feuille, suis VIPO en Belgique, très pauvre. En France, moins pauvre qu’en Belgique avec ma retraite Belge. Même en ayant plus d’APL, merci monsieur maronron, qui a augmenté chez GG sa CSG, une honte. Mon APL, j’y avais droit, étant mariée à un Français encore actuellement, juste séparée, et plus de cinq années d’habitation en France. Cela fait quatorze ans. Revenons à nos moutons, non à la minette, chatte toute mignonne.

J’ai appris qu’elle avait été trouvée avec son petit-frère dans la rue, emmenée par la société protectrice des animaux pour être euthanasiés tous les deux. Là elle y passe un mois, le début de sa vie. Ensuite elle atterrit à Blaye dans cette association où j’étais déjà passée pour une petite femelle rousse. Comme elle mordait, je ne l’ai pas prise. Ces animaux ont un passé de violences et d’abandon et expriment ainsi comme ils peuvent leurs sentiments, leurs désaccords, jusqu’à détester l’être humain. J’ai vu récemment un reportage concernant des chiens grands et méchants qui doivent avoir des formations de recentrer leur écoute, et les violences éventuelles. Reportage intéressant sur les maîtres et ces chiens ceci sans aucun jugement et qui m’a interpellée.

Les papiers signés, c’est une Isabelle tricolore, née le 10 septembre 2018. Paulette est partie le 10 décembre 2014. )Pour le chiffre 10 j’ai trouvé cela un hasard supplémentaire. Le nom, à ce moment là inscrit : Chouquette.
Aujourd’hui, c’est devenu : Minou, Minouche, Chouchou, Chouke(Bruxellois pour mon petit chou, mot affectueux.

Au retour, sur l’A10, la chatte dans sa caisse de transport sur les genoux de GG qui la caresse à l’intérieur de la main, pour la rassurer. Lui qui ne voulait rien entendre au sujet d’un autre chat, voilà qu’il agit comme d’habitude avec son coeur. C’est vrai c’est un homme de coeur. 🙂
Nous bavardons dans la voiture. Exceptionnellement je roule sur la bande de droite, parce que papotages dans la bagnole, et je jette un regard à droite sur la caisse, le chat. Un camion me double sur la gauche. J’ai tendance à rouler trop à droite, et là boum, je me prends le rail de sécurité de droite.
A suivre……

ps : Ce matin je vais à la clinique pour mes vertèbres et ces fameux angiomes à examiner.

Poésie : La femme âgée (Martine Hadjedj)

Je n’ai pu que m’arrêter sur ce poème, en cherchant la trace du mot : « diamant » Celui-ci est tellement beau et touchant. Il me parle, la route pointe à l’horizon. Encore de longues marches, ne pas tomber, aller de l’avant, essayer du moins malgré les maux physiques. Ceux de l’âme peuvent encore se réjouir au creux de tous les diamants de la nature. Et ceux en soi. La suite est à lire chez le poète semeur de mots. Merci pour lui.

Arbrealettres


LA FEMME AGEE

Autrefois, j’étais belle, j’attirais les regards,
Sur mon glorieux passage, les hommes se retournaient,
Le monde et ses égards, oui, tout m’appartenait,
A présent, je suis vieille, j’ai perdu mon pouvoir.

J’ai reçu bien des roses ; leurs épines m’ont blessée,
Après les jours heureux suivaient les nuits glaciales,
J’ai affronté déserts, tempêtes, et chacals,
Et sans jamais plier, j’ai lutté, supporté.

Mais tous ces coups du sort, reçus en pleine face,
En laissant sur ma peau, d’indélébiles traces,
Ont fortifié mon âme, comme un muscle qui travaille.
Elle devenait plus belle, après chaque bataille.

Et vous tous qui pensez, sa beauté s’est fanée,
Emportée par le temps, eh bien vous vous trompez,
Car de cette sombre pierre qu’était mon cœur, avant,
Les intempéries de la vie en ont fait un diamant.

Derrière mes yeux, délavés par tant de larmes versées,
Et mes paupières ridées, usées par…

Voir l’article original 24 mots de plus

Soupçon de hacking ?

En passant rapidement pour vous signaler que si jamais vous recevez de ma part un message vous demandant de l’argent ou autre soupçonneux, n’y donner aucune suite. Demande de compte ou autre. Ne JAMAIS rien donné d’ailleurs.
Il y a eu entre le site :
https://catherinenbocher.wordpress.com/
une chose étrange qui s’est passée suite à la pose d’un commentaire de ma part sous un autre pseudo. Alors que je postais avec mon site habituel. Nous avons décidé de commun accord de rapidement modifier nos mots de passe, sites et adresses mails.

Désolée pour l’inconvénient si cela devait venir dans vos boîtes aux lettres. Dans ce cas, je vous conseille de modifier immédiatement vos mots de passe inhérents aux site et ou blog et mail.