A hue à dia

Ce matin, lors d’une conversation très animée (gentille) sur des souvenirs passés, à un moment donné, je lui sors cette expression :

« à hue à dia »

Et d’ajouter : « Mais d’où vient donc cette expression ? » En ce qui me concerne, je sais que cela provient de mes lectures classiques. Je douterais bien qu’elle provienne de notre langage courant de tous les jours et ensuite, j’ai éclaté de rire.

Voici ce qu’internet me dit :
« Tirer à hue et à dia
Aller dans des directions opposées.
Agir de manière contradictoire, de façon désordonnée.
Origine
‘hue’ (‘hurhaut’, autrefois) et ‘dia’ ont été des cris de charretiers pour exciter un cheval et le faire avancer, ou des cris de laboureur pour faire aller le cheval de trait à droite ou à gauche, respectivement.

Clic sur image pour l’agrandir

Par extension, celui qui tire à hue et à dia (sous-entendu : simultanément) fait preuve d’un manque d’organisation certain, ou est condamné à être écartelé.

Au XVIIe siècle, on utilisait l’expression « il n’entend ni à hue, ni à dia » pour dire de quelqu’un que « on ne saurait lui faire entendre raison ».
Sources texte : internet.