Haydn – Symphonie n° 101, l’horloge – Andante

Je viens d’entendre ce morceau sur Radio Classique et c’est trop dansant 😉 Et tout ceci en attendant mes réponses à vos gentils commentaires et vos visites et likes.

Les notes sautent allègrement
Elles se disent : Où aller ?
Si, do, fa, facile à jouer ?
L’orchestre comme un diamant
S’enflamme sur les secondes,
Se déploie comme l’onde
En cascade joyeuse.
© G.Ecrits décembre 2019

 

Sacré Offenbach – de quoi faire sourire

Les oiseaux dans la charmille.

C’est bien de saison non ? 🙂

Ceci en attendant les derniers commentaires de ma part encore pour aujourd’hui. Bon amusement. Nathalie Dessay, une véritable artiste.

Le pays du sourire de Franz Lehar

Ceci pour rester dans le thème de la photo du mois. 🙂

 

Je t’ai donné mon coeur
Tu tiens en toi tout mon bonheur
Sans ton baiser il meurt
Car sans soleil meurent les fleurs
À toi mon beau chant d’amour
Et pour toi seul il fleurira toujours
Toi que j’adore, ô toi ma douceur
Redis-le-moi ; je t’ai donné mon coeur

Même en restant loin de toi
Ta présence reste en moi
Ton souffle parfumé m’enivre
Je n’ai qu’une raison de vivre
Toi, rien que toi
Je vois partout tes cheveux merveilleux
Ton regard plein de rêve et tes yeux lumineux
Et nul chant n’est pour moi aussi doux que ta voix

Je t’ai donné mon coeur
Tu tiens en toi tout mon bonheur
Sans ton baiser il meurt
Car sans soleil meurent les fleurs
À toi mon beau chant d’amour
Et pour toi seul il fleurira toujours
Toi que j’adore, ô toi ma douceur
Redis-le-moi ; je t’ai donné mon coeur

Celui qui chante est tenor Tony Poncet.