La houle

Charente-Maritime – Saint-Palais

 

La houle

J’aimerais naviguer avec toi sur la houle
Celle qui nous entraîne loin de la foule.
Nos caresses, nos baisers, notre monde.
Vient donne-moi la main, dans cette ronde.

Où nous perdons pieds, hors de toute réalité
Nos corps l’un près de l’autre accolés
S’embrasent, se lovent, s’enroulent
Dans le creux des vagues de la houle.

Nos mains s’égarent éperdus et heureux
De sentir ce désir couler entre nos doigts
Les miens caressant avec délice ce mat
Tendu vers l’ultime plaisir, en faire notre loi.

© G.Oppenhuis août 2011

.

G. comme……


184f

G. comme …..

Si les lettres et les formes pouvaient ainsi
Dans la vie se rencontrer et vous séduire
Nous formerions alors un grand rond
Où nos corps enlacés, imbriqués et vagabonds

Nous emporteraient en rêve du cercle polaire
Au Triangle des Bermudes
Où nous pourrions y disparaître
Peut être ?

Entre ces lettres et rien que pour vous plaire
Nous nous élèverions sous toutes les latitudes
Où nous pourrions nous observer sous tous les angles
De bas en haut, avec effronterie,

N’y voyez là aucun parallèle
Avec un triangle isocèle amoureux
Vous qui me servez de modèle
Pour des échanges aussi langoureux.

J’ai froid venez donc me réchauffer
Au centre, là où le point G règne

© petale (2006-2014)

Sources de l’image : le net