Ah ! L’internet !

Hier matin, à l’étage, forage au-dessus quelque part au-dessus de nos têtes. A un moment donné, forage et boum, plus rien. Plus d’internet et plus de télé.
D’habitude la panne la plus longue, et elle n’est pas courante, c’est maximum quatre heures d’affilées. Là hier soir, pas moyen de trouver le petit transistor planqué quelque part, par GG. Dieu sait où 😉
Rien, donc lecture comme lorsque l’on est en vacances. 🙂
Sauf que pendant cette période, il y a la radio tout de même.
Bref, le silence profond fut salutaire. Ce matin, au niveau technique, comme ils me renvoyaient dans « ma livebox », j’y ai fait une incursion avec l’abonnement ici à Bordeaux. J’ai tout visité, et n’ai rien trouvé qui puisse faire avancer le schmilblic. A 10 heures on sonne, c’est internet. Notre appartement semble être considéré par je ne sais qui à être le seul numéro où l’on sonne. Il est vrai qu’il y a souvent quelqu’un. Sauf qu’aujourd’hui, j’étais seule. Le grand-père était parti voir sa petite-fille à Libourne. Journée Boucle d’Or pour lui.

J’avais vu dans le couloir que la colonne de la fibre était ouverte. Je suis donc descendue au rez-de-chaussée et là à trois, une personne qui s’amusait avec les nombreux fils colorés de la fibre et deux autres qui regardaient. Je me suis approchée pour regarder comment c’était fichu. Et finalement le tout était fini à 15 heures.

J’essaie d’allumer la télé. Ecran noir. Je sais ce dont il s’agit. Sauf que comme je suis blonde à mes heures perdues, j’éteignais la télé au lieu de l’allumer. 😆
Et très sincèrement, je dépanne toujours tout ici ou chez moi toute seule, mais là, la honte et le rire aussi devant la bêtise.
La télé ou radio via la télé, me sert souvent de bruits de fond comme chez moi à la maison.

Voilà les derniers cancans concernant cet outil qui est tellement devenu le lien entre les comptes bancaires pour commencer. Ensuite là, le site pour ma future opération à la clinique.
Pour le coup, j’avais pensé faire du nettoyage dans les fichiers. Pas eu envie et j’ai continué à la lire. Il y a suffisamment en attente 🙂

A très bientôt pour les commentaires. 🙂

Bordeaux – Reflets

DSCN1865x2000sdentelles cadre

“La matière demeure et la forme se perd.” Pierre de Ronsard

Ce soir alors que le soleil incline ses rayons j’ai fait quelques photos pour le thème du mois, et aussi celle-ci qui m’a parue assez amusante.