Lever de soleil du 30 juin 2015

DSC_0625-1x2000S

Le trente juin dernier, à sept heures du matin, le soleil se levait à droite de mon appartement.
Les fenêtres grandes ouvertes, j’ai pu prendre cette photo.
Le ciel était tourmenté, il avait légèrement plu.
C’était la première nuit avant celle de cette nuit, où il faisait si chaud. Comme la température était enfin basse, j’ai pu me lever et voir ce ciel et surtout les quelques rayons diffus de l’astre du jour qui illumine nos journées 🙂

Photography 101 – 02-03-2015 – Home – Maison-#photo101

https://dailypost.wordpress.com/dp_assignment/photography-101-home/
Deuxième participation pendant l’entièreté du mois de mars. J’espère y arriver. Je sais que l’année dernière je m’étais beaucoup amusée en toute liberté 🙂

Second participation during the entire month of March. I hope to get there. I know that last year I was much amused me freely 🙂

DSC_0307x1500encadréS
Qu’est-ce que la maison signifie pour vous ? L’année dernière, j’avais fait la photo d’une table. C’était au mois de novembre 2014 🙂

J’ai eu l’idée d’entrebâiller la porte de mon appartement. Fin de l’après-midi vers 17 heures. J’avais pensé à cette photo dans la journée. J’aime beaucoup les portes et les fenêtres des maisons. Comme les tables pour y accueillir une assemblée conviviale. 🙂
En ce qui me concerne une autre manière d’envisager la maison 🙂

What home means to you? Last year, I had a picture of a table. It was in the month of November 2014 🙂

I had the idea to open slighly the door of my apartment around 17 hours o’clock. I had thought of this photo in the day. I love doors and windows  houses. As the tables to accommodate a friendly meeting. 🙂
As to me another way of looking at home 🙂

 

A Paulette ce 10 décembre 2014

IMGP0344-1X600

A Paulette,

Et voilà tu es partie tranquille comme tu as vécu, fort malade ces dernières semaines, et si câline, tu laisses un grand vide dans la maison où je ne te vois plus.

Hier soir, tu es venue ronronner dans mes bras jusqu’après minuit, faisant des câlins en parlant avec tes deux pattes. J’ai profité de nous deux, toi l’animal qui ne pouvait pas parler, mais le faisant si bien en déposant la patte sur le bras pour demander. Tu savais si bien te faire comprendre et nous apprivoiser fut une belle expérience.

Je t’ai accompagnée chez le vétérinaire, je n’ai pas ressenti que je te trahissais, mais au contraire qu’il fallait absolument maintenant abréger tes souffrances, même si les chats ne disent rien et restent dans le silence. Pas un miaulement, toujours essayer de te débrouiller.

Paulette3-1x600

Un animal de compagnie, bien plus que cela, je n’avais jamais connu de tels échanges. J’ai souvent pensé échanger avec des chercheurs à ce propos dans la ville où j’habitais, tu brillais de par ton intelligence dans la communication.

Je ne pensais pas écrire quelque chose ce soir, mais j’ai lu que c’était mieux d’écrire ou de parler. Alors je prends un peu de temps pour me souvenir de cette photo là en haut, où en Charente-Maritime, à la campagne, tu gambadais heureuse dans les broussailles, éloignant les intrus mâles, et un peu copine avec une petite dame chatte aussi que tu tolérais sur son territoire. Tu m’as bien fait rire. La nuit, tu sautais par la fenêtre de la salle de bains pour courir je ne sais où et ensuite tu revenais pour manger et dormir.

 

IMGP0195X600

 

HPIM0353